Liège

Un Verviétois de 65 ans a tiré sur le nouveau compagnon de son ex-conjointe.

Un Verviétois de 65 ans a donc été interpellé par les forces de police durant la nuit de lundi à mardi. Et ce après avoir tiré sur le nouveau compagnon de son ex-conjointe (âgé de 58 ans) dont il est séparé depuis plus de 15 ans. Plus que probablement, mais cela doit encore être confirmé par l'enquête qui débute à peine, un différend familial, conjugal en l'espèce, serait à l'origine des coups de feu tirés au centre-ville de Verviers.

Lundi en cours de journée, le suspect a quitté le Centre hospitalier régional de Verviers où il était hospitalisé depuis plusieurs jours afin de se rendre à son domicile pour prendre possession d'une arme qu'il détenait illégalement. L'homme, inconnu de la justice verviétoise, s'est ensuite rendu à proximité du domicile du nouveau compagnon de son ex-conjointe, situé place Saint-Remacle, et il a attendu le retour de ce dernier.

Ce n'est toutefois qu'aux environs de minuit que le couple est arrivé sur place. L'auteur des faits est descendu de son véhicule et une discussion assez vive s'est engagée entre lui et la victime, laquelle était à bord d'un véhicule. Il a ensuite sorti son arme et a tiré à plusieurs reprises à travers le pare-brise du véhicule, atteignant à plusieurs reprises la victime dans le haut du corps.

Celle-ci, également verviétoise, a été transportée dans un état critique aux soins intensifs du Centre hospitalier régional de Verviers. Mardi en fin d'après-midi, ses jours étaient toujours considérés comme en danger.

A noter enfin que si les circonstances exactes de ce drame doivent encore être éclaircies, l'arme qui a servi lors des faits a été retrouvée et un expert balistique a été mandaté. Le suspect a quant à lui été auditionné par les enquêteurs et il doit être présenté sous peu à un juge d'instruction, le parquet de Verviers ayant requis un mandat d'arrêt à son encontre pour tentative d'assassinat.

Bruno Boutsen (avec Belga)