Liège Le cirque franco se défend de toute maltraitance envers ses animaux.

Dans un article paru dans La DH de vendredi, un article relayait des critiques formulées à l’encontre du cirque franco belge, établi récemment à Ans. Selon le porte-parole du cirque, ces critiques sont infondées. "On a été attaqué par des personnes qui ne savent pas de quoi elles parlent. On nous a accusés d’exposer un chameau malade, mais c’est faux. S’il perd ses poils, c’est parce qu’il est en pleine mue, c’est tout à fait naturel. On nous accuse aussi de laisser nos animaux sans surveillance, mais là aussi, il y a une explication. Quand on s’établit quelque part, on commence par installer l’enclos des animaux. On installe notre chapiteau une fois que nos animaux sont bien installés. C’est pour ça qu’ils avaient l’air d’être seuls. Enfin, en ce qui concerne les détritus que montraient certaines photos, ils ont été ramassés entre-temps et ils se trouvaient de l’autre côté des enclos", se défend le cirque.

"Il y a des gens qui n’ont rien d’autre à faire de leur vie que de relayer des rumeurs sans savoir de quoi elles parlent. On est régulièrement contrôlés par l’inspection vétérinaire et il n’y a pas de problèmes", estime le porte-parole.