Liège Un groupe de travail "bonne gouvernance" va être créé par le conseil communal.

Publifin a réveillé les consciences… Afin que cela n’arrive plus jamais, comme le dit le proverbe, Philippe Kriescher, conseiller Ecolo, souhaitait créer un groupe de travail "bonne gouvernance, éthique et transparence" afin d’aborder "le cadastre des mandats, l’effectivité de ceux-ci, la présence aux réunions, la publicité des rémunérations et les possibles conflits d’intérêt", explique le conseiller vert dans sa demande.

Une liste que la majorité a voulue non-exhaustive en amendant la demande de l’élu écologiste et a décidé d’instituer "via le conseil communal un groupe de travail "bonne gouvernance, éthique et transparence" présidé par le président du conseil communal et composé par un membre de chaque groupe politique. Il fixera lui-même son agenda et les thèmes à aborder. Ce groupe formulera des propositions concrètes au collège qui se positionnera", a proposé Muriel Targnion, la bourgmestre, au nom du collège.

La Haute assemblée a accepté à l’unanimité cet amendement d’autant qu’elle rencontrait également certaines aspirations du MR.

À peine créé, ce groupe de travail qui se réunira au moins une fois avant les vacances de Pâques, foi de président, devra-t-il se saisir du cas Ben Achour, l’échevin de la Mobilité considéré par Guillaume Voisin (MR) comme élu nourrissant une forme de "clientélisme" en intervenant auprès de Besix pour faire sauter des PV.

L’échevin qualifie cet échange, tenu lors du huis clos, de diffamatoire. "J’ai juste servi de boîte aux lettres et transmis des plaintes à Besix qui les analyse et qui est le seul à pouvoir ou non annuler ce PV en fonction de critères définis en 2014". Ca commence fort !