Liège Déçus par la gestion wallonne, le président et le vice-président liégeois de DéFI démissionnent.

Laconique… c’est par un courrier aussi bref que clair que Dominique Zocaro, président de DéFI pour la Province de Liège et Dany Beaupain, vice-président, ont annoncé qu’ils démissionnaient des fonctions qu’ils occupent depuis près de 5 ans déjà, "sans compter nos heures ni notre dévouement". La raison de cette décision inattendue ? "Nous sommes dégoûtés".

Les mots utilisés par Dominique Zocaro et Dany Beaupain sont durs mais à entendre leur ressentiment quant à l’attitude de certains ténors du parti - "pas Olivier Maingain", précise Dominique Zocaro -, ils sont justes.

La goutte d’eau, "ce fut clairement cette alliance avec la liste PourHuy, à Huy", explique Dominique Zocaro, "nous n’étions tout simplement pas au courant et lorsque nous avons demandé pourquoi, on nous a simplement dit qu’il fallait garder cela secret… mais enfin, nous sommes quand même président et vice-président et à notre âge, nous savons rester discrets. Et puis nous avions aussi établi des contacts de notre côté. Ce n’est pas une manière de procéder"

Un manque de confiance évident et l’attitude "opportuniste" de certains au sein de DéFI a donc fini par exaspérer les leaders liégeois.

Cible des critiques : Jonathan Martin, vice-président du parti et président du comité wallon de DéFI. "Je n’ai pas peur de le dire, c’est un arriviste et un toursiveux comme on dit à Liège, lui et d’autres ont fait des choses dans notre dos".

René Courtois, élus à Ans, est aussi pointé du doigt… "maintenant que les sondages sont positifs, certains reviennent et se disent qu’il y a finalement quelque chose d’intéressant", poursuit Dany Beaupain, "mais désormais, les valeurs de transparence et de rigueur qui caractérisent DéFI ne sont vraiment plus respectées".

C’est avec une certaine amertume que Dany Beaupain dit quitter son poste… surtout que beaucoup de travail a été réalisé doit-on comprendre. "Dans l’épisode de Huy, nous avons clairement été méprisés. Pourtant, nous sommes des bénévoles et nous nous sommes vraiment démenés ces dernières années". "Si on peut rire avec les Liégeois, il faut quand même qu’ils comprennent qu’il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles", poursuit Dominique Zocaro. Et du travail, il y en avait encore en cours doit-on encore comprendre. "Cela fait déjà un certain temps que nous avons des tractations importantes avec une personnalité de Verviers", remarque Dany Beaupain. Si l’ex vice-président n’évoque pas de nom, il nous revient de manière assez certaine que ce ténor verviétois n’est autre que Freddy Breuwer. C’était écrit…

Contacté par nos soins, le libéral qui siège toujours comme conseiller communal MR à Verviers botte en touche.. Tout dépend, cependant, de la distance avec la ligne d’essai...