Liège

Ils avaient saccagé les installations du club de foot.

Neuf supporters de football du club d'Alost qui avaient saccagé les installations du club de Visé en mai 2008 et blessé deux policiers fédéraux devront indemniser solidairement la Ville de Visé pour un montant de 18.888 euros, a décidé mercredi le tribunal correctionnel de Liège dans un jugement rendu sur le volet civil de l'affaire. Le 25 mai 2008, le tour final de D3 de football opposait Visé et Alost. C'était un match à risques qui avait été placé sous la surveillance des policiers fédéraux. La "team preuve" de la police fédérale était présente en civil dans les tribunes et avait identifié les hooligans alostois qui ont participé au saccage des installations qui leur étaient dédiées.

Les sanitaires du club de Visé avaient été détruits. Des objets issus de la destruction avaient été lancés en direction des policiers. L'un d'eux avaient été blessé par le mécanisme d'une chasse d'eau et avait perdu l'usage de son œil. Un second policier avait été blessé moins gravement.

Le principal prévenu, celui qui avait blessé le policier à l'œil, avait été condamné à une peine de 4 ans de prison avec sursis pour le surplus de la détention préventive. Deux autres hooligans, dont le meneur de la bande, avaient été condamnés à des peines de 2 ans avec sursis. Les sept autres prévenus avaient écopé de peine de 15 mois de prison avec sursis.

Après ces condamnations pénales prononcées en 2012, le tribunal a rendu son dernier jugement sur le volet civil de l'affaire. Neuf hooligans devront indemniser solidairement la Ville de Visé pour un montant total de 18.888 euros.