Liège Seuls cinq des huit radars achetés par la commune peuvent être installés.

Alors que des radars répressifs sont déjà installés sur le territoire de la commune d’Amay, ce dispositif est maintenant complété par de nouveaux radars. Ceux-ci sont préventifs.

Le but de ce dispositif est de conscientiser les automobilistes à la vitesse qu’ils adoptent dans les quartiers.

En tout, ce sont huit radars qui ont été acquis par la commune d’Amay pour une dizaine de milliers d’€.

Les autorités communales désirent depuis longtemps installer de tels radars préventifs Le conseil communal avait d’ailleurs pris cette décision dans le courant de l’année 2012. Depuis lors, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Les radars n’avaient pu être placés car la commune attend, depuis que ces machines fonctionnant à l’énergie solaire ont été livrées, l’autorisation du SPW pour procéder au placement sur les routes régionales.

Des huit radars, trois sont en effet prévus sur des routes appartenant à la Région.

Le temps passant, les autorités communales ont décidé de ne plus attendre la Région et d’installer les cinq radars qui doivent être placés sur les routes communales. Quatre d’entre eux ont déjà été installés. Le cinquième le sera prochainement.

Les lieux qui accueillent ces radars préventifs n’ont pas été choisis au hasard. Ce sont essentiellement des abords d’écoles mais aussi des voiries où l’impression de vitesse est grande pour les habitants qui sont équipés.

Les automobilistes passant par Amay pourront découvrir ces nouveaux engins rue Hubert Collinet, rue Hasquette, rue Grand’Route et Thier Philippart.