Liège Le vétérinaire s’est vu amener cinq chiots dans un état pitoyable… un troisième est entre la vie et la mort

Nous l’évoquions ce mercredi, le vétérinaire Serge Belleflamme a pris en charge cinq chiots dans un état pitoyable… Nous apprenons aujourd’hui qu’il a malheureusement été contraint d’abréger les souffrances de deux de ces cinq chiots. "Ils étaient si faibles qu’ils ne parvenaient pas à se tenir sur leurs pattes", indique Serge Belleflamme.

Pour rappel, lundi soir, une personne a amené au vétérinaire de Dalhem cinq chiots. Les animaux issus d’une portée de onze chiots étaient remplis de parasites et sous alimentés. "Ils sont cachectiques, incapables de se lever et de marcher", indiquait alors Serge Belleflamme. L’ami des animaux a d’abord déparasité les petits qui aboyaient de douleur et souffraient de coliques. Serge Belleflamme leur a ensuite administré des pâtés riches pour les nourrir et tenté de leur donner des forces. "Il s’agit d’aliments pour chiots riches en protéines, minéraux et vitamines. Ces conseils sont d’autant plus valables qu’il s’agit probablement de chiots Bergers d’Anatolie".

Malheureusement, malgré ces bons soins, deux chiots étaient trop faibles. "Ils ne savaient plus du tout se lever. J’ai été contraint d’abréger leurs souffrances car ils allaient mourir".

Deux autres chiots semblent avoir repris du poil de la bête et ne nécessitent plus de soins immédiats. Ils seront encore nourris avec des nourritures adaptées. "Ils ne font que la moitié du poids qu’ils devraient faire. Un troisième chiot est toujours chez moi et je ne sais pas s’il va survivre", poursuit Serge Belleflamme.

Pour rappel, les chiots doivent absolument être vermifugés après trois ou quatre semaines de manière répétitive et il faut les nourrir et les abreuver avec de l’alimentation adaptée. Il est bon de rappeler que d’avoir des portées avec ses animaux de compagnie est réglementé. Informations sur le site www.wallonie.be.