Liège

Un Ansois âgé de 44 ans a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de quatre ans de prison avec sursis après avoir participé à la débauche de plusieurs mineurs d'âge et avoir détenu des images pédopornographiques. 

Un Liégeois âgé de 67 ans qui avait participé à ses conversations perverses et détenu lui aussi des images illégales a été condamné à 40 mois de prison avec sursis. En décembre 2014, la police belge avait été informée par le NCMEC (National Center for Missing and Exploited Children) de la diffusion d'images à caractère pédopornographique par une adresse IP située en Belgique. L'individu à qui appartenait cette adresse avait ensuite été dénoncé par sa propre épouse en août 2015 pour avoir entretenu une conversation à caractère pédophile sur Facebook.

La perquisition réalisée chez le prévenu avait permis d'établir qu'il détenait de nombreuses images à caractère pédophile et qu'il avait entretenu avec un second individu des conversations perverses lors desquelles il évoquait des relations sexuelles entretenues avec des mineurs d'âge.

Les investigations avaient encore démontré que le principal prévenu avait entretenu des conversations avec de jeunes adolescents avec qui il envisageait des relations sexuelles. Le dossier démontrait encore qu'il avait exhibé des images pédophiles sur son lieu de travail ou envoyé des photos de son sexe à des mineurs.

Le principal prévenu, employé d'un centre de loisirs dans la région de Stavelot, a été condamné à une peine de quatre ans de prison avec sursis pour le surplus de la détention préventive et à une amende de 6.000 euros avec sursis partiel. Le second prévenu a été condamné à 40 mois de prison avec sursis et à une amende de 6.000 euros avec sursis partiel.