Liège La régionale a fait le point et énoncé ses priorités de campagne

Les écologistes de l’arrondissement de Huy-Waremme se sentent pousser des ailes. C’est en tout cas ce qui ressort de la communication de rentrée qu’ils ont effectuée vendredi.

Insistant sur la notion de transition si chère aux écologistes et évoquant la campagne électorale qui est désormais lancée, le coprésident régional Rodrigue Demeuse et consorts ont fait le point. "Nous sommes encore mieux ‘armés’ qu’en 2012 grâce à l’impressionnant travail de fond mené sur le terrain par nos militants et nos élus, dans les majorités comme dans l’opposition", estiment-ils ainsi.

En termes d’état des lieux, Ecolo Huy-Waremme présente donc davantage de listes (+ 3) et de candidats que lors de la précédente échéance. "Nous sommes fiers de voir émerger des écologistes convaincus dans des communes où il n’y en avait pas en 2012", est-il aussi souligné, Ecolo étant présent dans 21 communes (listes "pures", citoyennes ou de cartel).

Au niveau des candidats , plus de 100 nouveaux dont une majorité de jeunes seront présents parmi lesquels certains en tête de liste. La participation d’Ecolo à des listes citoyennes et de cartel est également justifiée selon les cas, qu’il s’agisse de Geer, Lincent, Ferrières, Remicourt, Wasseiges ou encore Faimes.

Alors que le bilan du travail réalisé est jugé satisfaisant (plusieurs exemples à l’appui), et ce tant dans la majorité que dans l’opposition, trois priorités sont énoncées. À savoir respectivement la mobilité, la ruralité et la gouvernance, le but avoué étant "des communes plus vertes, plus justes et plus démocratiques."