Liège Retour sur le débat politique RCF- La DH-La Libre de jeudi soir

Thierry Carpentier, bourgmestre faisant fonction (Ensemble), Vincent Moyse, conseiller communal CDH (pressenti tête de liste Aywaille Demain), Frédéric Sevrin, tête de liste Progrès (apparenté PS) et Daphné Wislez pour Ecolo… Ils étaient tous présents ce jeudi, dans les locaux liégeois de RCF, la radio catholique francophone… pour en découdre. D’ici moins de quatre mois en effet, les citoyens seront amenés à élire les 23 candidats qui les représenteront à Aywaille pour les six prochaines années. Ils sont déterminés… et sont tous "candidats bourgmestres".

On aurait pu assister à une joute verbale musclée entre Thierry Carpentier et les trois partis d’opposition. Ce ne fut que rarement le cas. Car si certains fondamentaux divisent, des convergences existent.

Les grottes de Remouchamps, le Ninglinspo, la nature dont jouit Aywaille… autant d’atouts à préserver, estiment les élus. Idem pour le petit commerce aqualien. Même si en matière de commerce, les esprits s’échauffent vite à Aywaille.

Si Daphné Wislez reconnaît que la problématique ne touche pas qu’Aywaille, Vincent Moyse regrette quant à lui la multiplication des grandes surfaces le long de la nationale, préjudiciable au petit commerce et qui vide le centre de sa substance. "Faux", rétorque Thierry Carpentier. "Nous n’acceptons ici que des grandes surfaces." Simple problème de gabarits ? Pour Frédéric Sevrin, il est nécessaire d’aider les commerçants du centre "de manière concrète". Et c’est ce que fait la majorité en organisant divers événements, précise le bourgmestre, le dimanche notamment, alors que les grandes surfaces ouvrent désormais 7 jours sur 7.

Aywaille, ce n’est pas que le commerce bien sûr, c’est aussi son accessibilité. Le grand thème du moment, c’est la volonté de la majorité de créer un giratoire pour récupérer de l’espace place Thiry "et la rendre conviviale" , précise Thierry Carpentier. "Ce plan a pourtant un gros défaut" , relève Frédéric Sevrin. "C’est le passage de tout le trafic vers les rues du Rivage et de l’Enseignement, ces rues ne sont pas faites pour"… Daphné Wislez et Vincent Moyse réclament "des chiffres", prouvant la pertinence de l’option. Mais refaire toute la place en y conservant tout le trafic serait-il plus pertinent ?

Des chiffres, c’est aussi ce que réclame Aywaille Demain quant à l’installation des caméras (cinq dans le centre et bientôt d’autres à la gare, notamment). Des caméras que ne veut pas Ecolo, que défend le bourgmestre (comme la police)… et que ne conteste pas Progrès : "Nous sommes favorables. En effet, personne n’espionne les gens, les policiers ne visionnent les images que lorsque c’est nécessaire", précisait Frédéric Sevrin.

Une alliance possible entre les libéraux et un autre parti en 2018 ? C’est plus probable qu’en 2012. Sauf si Ensemble conserve sa majorité absolue, bien sûr…

Marc Bechet