Liège Elles regardaient les codes bancaires des victimes et subtilisaient les cartes