Liège

Jean-Géry Godeaux dédie la cour du château Nagelmackers à son “maître”

ANGLEUR “L’avenir économique de Liège, c’est dans l’aval et pas dans l’amont” . Ces paroles, ce sont celles prononcées par Henri Schlitz (1930-2002), en 1994. Politicien liégeois bien connu, le Socialiste fut, entre autres, bourgmestre de Liège de 1990 à 1994. Et ce lundi, une petite foule de proches et d’officiels était réunie dans la cour du château Nagelmackers, à Angleur, pour lui rendre hommage. Parmi eux, un proche parmi les proches, l’échevin Jean-Géry Godeaux, qui souligna d’ailleurs le côté “visionnaire” de celui qui était, dixit Jean-Géry, son “maître” ; en témoigne le Trilogiport justement.

Collaborateur de la première heure, Jean-Géry Godeaux a décidé de dédier la cour du château à Henri Schlitz en lui donnant son nom. Une plaque fut symboliquement installée…

“Lorsque j’ai suggéré l’idée au bourgmestre, il m’a dit pourquoi pas plutôt une avenue ou un boulevard ?” , nous explique l’échevin. Pour ce dernier, le lieu est parfait, “discret et majestueux, comme Henri Schlitz” .

Et Angleur n’est d’ailleurs pas sélectionnée au hasard, c’est ici que le bourgmestre vivait et avait débuté sa carrière comme échevin avant la fusion des communes. “Quant au château, c’est un de ses chantiers prioritaires qu’il n’a pu mener à terme. C’est aujourd’hui une réussite.”

Hors discours, l’échevin liégeois se souvient aussi d’un homme sincère “mais qui passait très mal médiatiquement” … discret mais travailleur. “On sait que souvent, les politiciens ont une mauvaise réputation car il y a toujours quelques comiques qu’on voit beaucoup. Lui, il faisait justement partie des autres.”



© La Dernière Heure 2011