Liège Après Anvers et Charleroi, SNCB et Tec lancent l’abonnement commun pour Liège

Comment ne pas y avoir pensé plus tôt ? Un abonnement unique, permettant à l’usager de prendre le train et le bus, au sein d’un périmètre déterminé mais pertinent… c’est ce que viennent de lancer conjointement les représentants du Tec et de la SNCB qui étaient présents, ce jeudi matin, avec Willy Demeyer bourgmestre de Liège et François Bellot, ministre fédéral de la Mobilité, au Kiss & Ride de la gare des Guillemins. L’idée de ce City Pass est bonne; car elle est simple et pratique.

Ne pas y avoir pensé est une fausse critique… car d’aucuns y songeaient de longue date. Mais encore fallait-il mettre tout le monde autour de la table, établir une grille de répartition financière, s’accorder sur la pertinence du territoire et ne léser personne. Voilà qui est désormais chose faite.

Comme Anvers et Charleroi dès lors, Liège est "connectée" en matière de mobilité. Le City Pass unique, qui sera effectif en septembre, c’est en effet l’assurance de pouvoir se déplacer, avec un billet unique et un tarif unique dans un périmètre comptant 22 gares et 2 zones Tec. Toute l’agglomération liégeoise, presque tout l’arrondissement.

"Le report modal, l’intermodalité, cela ne se décrète pas", commentait ce jeudi matin François Bellot, "cela se construit par des actions concrètes; il faut une offre suffisante et disponible, une coordination et un lien physique agréable". C’est tout ce qu’offre le City Pass qui se présente comme une alternative pratique à la voiture. Cette nouvelle offre s’adresse principalement aux travailleurs, étudiants et élèves qui se déplacent fréquemment de et vers la ville ou de et vers les communes avoisinantes.

Comme on le soulignait ce jeudi matin encore à la SNCB, "l’agglomération liégeoise est la troisième la plus congestionnée du pays après Bruxelles et Anvers". Une solution globale de report modal était nécessaire… et c’est donc sur cette agglomération que le travail a d’abord été réalisé. "La zone retenue est pertinente par rapport aux pôles d’emploi, on y retrouve l’aéroport, le CHC, différents pôles scolaires"… une population de 500.000 personnes.

25 ou 50€ par mois !

Pratique… et pas cher. Sans rentrer dans le débat du coût des transports en commun, on reconnaîtra que le nouveau City Pass présente cet avantage d’offrir une solution unique mais surtout moins chère que les abonnements actuels. En effet, pour les voyageurs de mois de 25 ans, l’abonnement mensuel pour le pass revient à 25 € tandis qu’il revient à 50 € pour les 25 ans et plus. Pour l’abonnement annuel, le montant est fixé à 250 € (moins de 25 ans) ou 500 €. "Pour un usager qui relie Herstal à Seraing tous les jours en train et en bus, ça lui coûte actuellement 66€ + 37 € pour les deux abonnements. Demain, ce sera 50 € pour le tout", précise-t-on à la SNCB. Plus de 50 % de bénéfices… dans 22 gares et 2 zones Tec donc, de Liers à Tilff, de Trooz à Flémalle, de Cheratte à Bierset… rien que pour le rail.