Liège Elle est emmenée par Julie Leclercq, qui se porte candidate-bourgmestre

L’on se souvient, au début du mois de juin dernier, Julie Leclercq (30 ans) - candidate alors sur la liste du bourgmestre Serge Manzato Engis Solidaire - remettait sa démission pour créer sa propre liste.

Après plusieurs semaines de travail et de prospection, la dissidente socialiste présente sa liste "Parti social EH", "le ‘E’ pour Engis et le ‘H’ pour Hermalle-sous-Huy ", explique-t-elle. Une liste citoyenne et non 100 % socialiste comme elle l’espérait, la Fédération socialiste et l’USC n’ayant finalement pas donné leur accord.

Pour l’heure, Julie Leclercq a déjà réuni 10 candidats sur sa liste, elle espère encore la compléter avec sept nouveaux candidats. "J’essaie que la liste soit représentative de tous les quartiers et toutes les tranches d’âge", précise celle qui se présentera tête de liste en tant que candidate-bourgmestre. "Ce sont tous des socialistes dans l’âme qui veulent s’investir pour leur commune et qui ont besoin de changement". On retrouve sur cette nouvelle liste "des étudiants, des commerciaux, une personne employée dans le social, des pensionnés…"

Plus que jamais , Julie Leclercq entend positionner sa liste comme alternative à celle du bourgmestre Serge Manzato. "On invite ceux qui n’ont plus confiance dans le bourgmestre à voter pour nous."

L’ex-candidate PS a déjà construit un programme de plus de cent points parmi lesquels : la création d’une prime à l’emploi "pour les Engissois qui travaillent sur Engis", le suivi des personnes en recherche d’emploi au niveau communal, le soutien scolaire au niveau primaire et secondaire, la stérilisation des chats errants ainsi que le combat contre la maltraitance animale, l’amélioration de la sécurité et de la propreté sur la commune, la création d’espaces verts et de promenades, la création d’un commerce local à loyer modéré.

Enfin, en tant qu’agent expert immobilier, "je souhaite aussi que chaque personne trouve un logement qui réponde à ses besoins", conclut-elle.