Liège Thierry Carpentier en n° 1, Philippe Dodrimont en 23… et tous les autres

"Il a fallu faire des choix, certains sont déçus mais nous continuerons à travailler en faisant en sorte que tout le monde ait son mot à dire."

Ce dimanche après-midi, les libéraux d’Aywaille, réunis sous la bannière Ensemble depuis 6 ans déjà, ont dévoilé la liste complète des 23 candidats qui se présenteront au scrutin communal d’octobre prochain. Luxe que certaines autres formations politiques ne peuvent se payer… il a fallu choisir. Ce qui n’est pas facile, avoue le bourgmestre en titre sortant, le député Philippe Dodrimont, "mais c’est aussi très gratifiant par rapport au travail réalisé depuis 6 ans".

Comme nous l’annoncions il y a plusieurs mois déjà, c’est une petite révolution que vont vivre les libéraux d’Aywaille en octobre prochain; car pour la première fois depuis longtemps, ce n’est plus Philippe Dodrimont qui mènera le navire mais bien Thierry Carpentier, actuel bourgmestre faisant fonction. On ne doute bien sûr pas de la réélection du député, qui avait obtenu 40 % des suffrages à lui seul en 2012 (meilleur taux de pénétration de l’arrondissement), alors qu’il se présente cette fois à la 23 et dernière place de la liste.

Entre Thierry et Philippe, neuf autres conseillers sortants mais pas Xavier Ehlen ni Marie-Paule Flohimont ont déjà annoncé ne pas se représenter. Il y a donc de nouvelles têtes… comme Stéphanie Resteigne, 44 ans, infirmière cheffe de service (Kin), Vinciane Depierreux, 43 ans, ingénieur commercial (Awan), Sophie Goosens, 48 ans, responsable financière (Nonceveux) ou encore Jérôme Corbesier, 43 ans, directeur d’une société (Remouchamps).

Laurence Culot, 48 ans, vétérinaire et échevine sortante occupera quant à elle la 2e place, juste devant Dominique Simon, 58 ans, entrepreneur et échevin sortant. Au pied du podium, on retrouvera Julie Benoît, 29 ans, enseignante, elle aussi conseillère sortante. Les échevins Christian Gilbert (48 ans) et Jérôme Bieuvlet (32 ans) occuperont les 5e et 7e places.

Après 6 ans de majorité absolue, l’équipe a clairement une carte à jouer lors de ces élections "et l’objectif est de rester maître de notre sort". Mais chez Ensemble, on parle aussi d’ouverture : "Notre programme ne sera façonné que par rapport aux avis des citoyens, nous précise Philippe Dodrimont. Le maître mot de la campagne sera la proximité et si le programme sera basé sur la continuité des grands dossiers que la majorité a lancés, comme celui de la place communale, il sera aussi question de nouvelles idées."

Déjà, plusieurs afterworks sont prévus, dans chacun des 9 villages de la commune (1er rendez-vous ce 31 mai à Ernonheid).