Liège Un autre feu a sévi durant la nuit de mercredi à jeudi sur Flémalle

Les autorités de la commune de Flémalle ont décidément vécu une soirée très agitée. L’incendie qui a ravagé le Zeeman, dont il faut encore déterminer s’il est accidentel ou volontaire, n’est pas le seul à avoir fait des dégâts sur l’entité lors de la nuit de mercredi à jeudi.

C’est la serre communale, située rue Mons-lez-Liège, à proximité d’une école communale, qui a également été, en pleine nuit, la proie des flammes. Et cette fois-ci, l’origine du sinsitre ne fait guère de doute : elle est plus que vraisemblablement de nature volontaire.

Le feu a visiblement été bouté à une armoire, qui se trouvait à l’intérieur de la serre au moment des faits. Cette serre est utilisée par les services communaux s’occupant des différentes plantes qui ornent la localité. L’armoire en question contenait des engrais, des pots et toutes sortes d’outils et de matériel nécessaires à l’entretien des plantes.

L’incendie a cependant pu être maîtrisé de manière assez efficace. L’armoire est ravagée, des vitres se sont brisées, une poutre a manifestement souffert de la chaleur et les plantes que contenait la serre sont recouvertes de suie. Mais le sinistre total a été évité.

Les forces de police se sont rendues sur place et le parquet de Liège a été averti des faits. La serre a été scellée, ce qui empêche, pour l’heure, les services communaux de pouvoir s’occuper des plantes restées à l’intérieur de la structure.

Les enquêteurs devront désormais déterminer la raison pour laquelle ce lieu a été visé par un acte de telle nature. Un quelconque lien avec l’incendie qui a touché le Zeeman, à quelques kilomètres de là, reste, à ce stade, totalement hypothétique.