Liège L'alerte a été donnée vers 3 h 40, les pompiers ont éprouvé de grosses difficultés à se fournir en eau.

Il était environ 3 h 40, dans la nuit de dimanche à lundi lorsque les pompiers de Liège ont été avertis qu’un important incendie venait de se déclarer dans l’aile gauche du château de Chokier à Flémalle. Le château est connu de tous. Il est visible à des kilomètres à la ronde, surplombant majestueusement la vallée de la Meuse, entre Liège et Huy. Rapidement sur les lieux, les pompiers ont éprouvé de grosses difficultés à se fournir en eau.

© BELGA

Vu sa position, l’édifice n’est accessible que par une seule route qui plus est, très étroite. Il a donc fallu faire appel à des citernes d’eau de la protection civile, les plus grosses d’entre elles ne passant pas par le chemin. Malgré toutes ces difficultés, les pompiers ont fini par se rendre maîtres du sinistre vers 7 h 30. Les dégâts sont toutefois colossaux. Comme, des pierres du château menaçant de tomber, la circulation ferroviaire, en vallée, a été interrompue pendant la nuit et ce, jusqu’à environ 7 h 45.

© Tonneau

Deux personnes qui occupaient les lieux ont été légèrement blessées et transportées à l’hôpital. "A l'arrivée des secours, l'une des châtelaines avait réussi à sortir directement, mais l'autre se trouvait sur le balcon. Elle a été secourue par les pompiers. Elles ont toutes les deux été intoxiquées par les fumées et emmenées à l'hôpital. L'une d'elles a également été brûlée aux jambes", a précisé la bourgmestre de Flémalle ff, Sophie Thémont.

Selon les premières constatations, le sinistre serait dû au dysfonctionnement d’une couverture chauffante.

La commune de Flémalle a mandaté un expert en bâtiment à la suite de l'incendie qui a en partie ravagé le château de Chokier dans la nuit de dimanche à lundi. Selon les premiers éléments, la stabilité du bâtiment ne serait pas menacée, a indiqué lundi en fin de matinée le parquet de Liège.

Lundi en fin de matinée, les pompiers et la citerne de la Protection civile intervenaient toujours sur place. L'incendie est maîtrisé mais les pompiers procèdent à l'extinction de différents petits foyers qui reprennent dans les boiseries. Ils assureront probablement une présence sur place toute la journée afin d'éviter toute reprise.

Les deux chiens qui se trouvaient également sur place au moment de l'incendie ont été pris en charge par la SRPA.

© Tonneau