Liège Opéré des ligaments croisés en mars, Jonathan Kabombo (Warnant) a déjà retrouvé la pleine possession de ses moyens

Le championnat de P1 reprend ce week-end avec, à l’affiche, un match très intéressant entre Amblève, révélation du début de saison, et Warnant, considéré comme le favori et actuel leader mais qui a parfois peiné à justifier son statut. Le match aller, notamment, avait tourné à la confusion des Hesbignons qui, menés 1-4, n’avaient pu revenir qu’à 3-4.

Ce match, Jonathan Kabombo s’en souvient parfaitement puisque c’est la seule défaite que son équipe a subie depuis qu’il a retrouvé sa place, le 22 octobre, après une longue absence en raison d’une déchirure du ligament croisé, la saison dernière, alors qu’il évoluait toujours à Bas-Oha. "C’était en novembre 2016, je me suis blessé tout seul", dit-il. "Mais je n’ai été opéré qu’au mois de mars. Le médecin et le kiné ont été très étonnés de la vitesse à laquelle je récupérais. Après quatre mois et demi, à la reprise des entraînements, j’étais déjà sur le terrain."

Mais Warnant a un gros noyau et il a donc dû patienter dans la 2e équipe avant de retrouver sa place. Les mauvais résultats du début de saison ont sans doute incité Pierre Longueville à changer quelque chose. "Je n’ai jamais joué avec autant de joueurs de qualité. Dès le premier entraînement, je me suis senti à l’aise, mais je me suis dit, aussi, que ce serait dur d’avoir ma place", explique ce joueur né à Huy de parents congolais et qui, dès les préminimes, a été transféré à Bas-Oha. "Il y a trois ans, j’avais songé retourner à Huy mais on me l’a déconseillé car le club avait de gros problèmes à l’époque."

Étudiant en comptabilité et âgé de 21 ans, il espère encore gravir les échelons. "Sur le plan physique, j’ai rarement vu un joueur aussi costaud", dit Mike Gray, l’entraîneur adjoint. "S’il progresse dans son placement, il peut jouer plus haut."

Un compliment qui lui fait plaisir. "Surtout de la part de Mike, qui s’y connaît en défenseurs", sourit l’arrière latéral. "Je dois cependant encore progresser dans les centres, aussi", ajoute encore ce fan de Marcelo.