Liège Regard avec l’un des codirecteurs sur 25 ans de Francofolies

"Le jour le plus difficile aux Francos, c’est aujourd’hui (NdlR : lundi) . Cette après-midi, je vais recevoir plusieurs mails, plusieurs coups de fil de personnes qui auront le blues, qui seront aussi totalement décalées après avoir fait la fête tout simplement… Il faut deux à trois jours pour se remettre de ce qui est une véritable coupure dans l’année et pour beaucoup des vacances."

(...)