Liège L'émotion reste très vive ce mercredi pour les camarades de classe et professeurs du jeune étudiant herstalien victime de la fusillade.

Cyril Vangriecken était étudiant en 3e année à la Haute Ecole de la Ville de Liège (HEL), au sein de la section pédagogique. Le jeune homme de 22 ans, qui avait rendu son TFE quelques minutes avant la terrible fusillade qui lui a coûté la vie mardi matin, allait devenir enseignant.

Depuis le terrible drame, l'ambiance est très lourde au sein de toute l'école. Tous sont fortement marqués. Les examens qui devaient avoir lieu ce mercredi ont été reportés. Chaque personne qui le souhaite peut bénéficier d'une aide psychologique.

Le choc est particulièrement rude pour les camarades de classe et professeurs de Cyril. "La classe a rencontré ce mercredi matin des psychologues, indique Nathalie Christian, en charge de la communication de l'HEL, ce qui s'est passé est très compliqué à gérer émotionnellement. On les sent tous très soudés dans cette terrible épreuve. Ils sont bouleversés : ils ont un grand besoin de s'exprimer, de partager leur colère, leur tristesse... Ils sont véritablement en deuil".

Les camarades de classe de Cyril étaient, en compagnie de professeurs et du directeur de l'école, Patrick Delcour, présents sur le coup de 13 h à l'espace Tivoli, pour la minute de silence en hommage aux trois victimes. "Cyril était un étudiant apprécié de tous, il faisait l'unanimité, témoigne Nathalie Christian, c'est un moment très difficile pour nous tous".