Liège Gérant d’un magasin de bricolage, Quentin supprime le glyphosate de ses rayons dès ce 1er juillet.

"Dès le départ, j’aurais voulu supprimer le Roundup et donc le glyphosate (NdlR : sa molécule active) de mes rayons mais ce n’est pas simple", explique Quentin Le Bussy, gérant d’un magasin d’articles de bricolage dans le quartier du Longdoz à Liège.

"En tout cas, après trois années et demi de ‘travail’, je peux dire que le Roundup ne sera plus vendu ici", se réjouit Quentin, fier du combat mené. Ce "travail" évoqué, c’est en effet une "sensibilisation" de la clientèle, qui pourrait se traduire par une éducation environnementale, entamée il y a donc trois ans. "C’était évidemment risqué d’interdire tout directement, j’ai décidé (...)