Liège Elle sera menée par Manu Dony. Maurice Mottard la poussera. Fin du suspense…

Deux listes PS, dont une dissidente ? Une seule liste avec tout le monde ou une seule liste avec certains élus replacés aux provinciales ? Toutes ces possibilités étaient sur la table depuis de nombreux mois, depuis que Maurice Mottard, bourgmestre en titre et candidat bourgmestre, avait frappé du poing sur la table en dénonçant l’importance du binôme Colombini-Dony, désormais en couple à la ville et au sein même du collège.

Pour éviter que ce duo n’ait une trop forte influence dans un éventuel futur collège, Maurice Mottard avait sollicité il y a six mois de sa Fédération que l’échevine des Finances et de la Culture soit plutôt guidée vers les listes provinciales. En l’absence de réaction de la Fédé, la tension n’a cessé de grimper jusqu’à faire imploser le collège, Maurice Mottard ralliant ses échevins, à l’exception du duo, autour de lui en vue de la création d’une liste dissidente. Deux listes d’appartenance socialiste, ça faisait mauvais genre…

Mise sous tutelle de l’USC, désignation d’un comité des sages pour sortir de l’impasse et enfin une décision de la Fédération qui restera au chevet de l’USC local jusqu’en décembre prochain. Manu Dony sera tête de liste, Maurice Mottard poussera cette dernière et Déborah Colombini sera alignée aux provinciales…

"Je me félicite de la confiance que le PS m’accorde. Il était grand temps de sortir de la crise au vu des échéances. Mon ambition, et ce sera celle de la liste, est de faire gagner le PS. Il n’est pas question d’opposer les partisans des deux clans mais bien de clarifier le rôle de chacun. Maurice Mottard, en étant dernier, ne se positionne plus en challenger mais il poussera, avec son expérience, la liste. Nous devons désormais rassurer, tranquilliser et convaincre la population", assure Manu Dony qui regrette le positionnement de Déborah Colombini sur les listes provinciales. Une Déborah Colombini appelée à d’autres fonctions au sein du parti…

Une liste qui ne comprendra cependant pas Marc Ledouble, le président du CPAS sanctionné par la Fédération pour avoir fait travailler du personnel CPAS à son domicile !