Liège Les réformateurs gracieux-hollognois, deuxième force politique, en campagne

Si la liste n’est pas encore totalement bouclée, et il s’agit plutôt d’un choix de place qu’un manque de candidats, le MR de Grâce-Hollogne rentre lentement mais sûrement en campagne autour de Laurent Ponthir qui sera le capitaine de route.

"Mais, sans équipe autour de soi, on n’arrive à rien", assure celui qui était 27e en 2012 et qui sera cette fois premier. "Bernadette Andrianne, pressentie pour occuper la deuxième place poussera finalement la liste. Un choix personnel au regard des nombreuses campagnes déjà menées, ce qui permettra à Sandra Belhocine d’être deuxième juste devant Sébastien Blavier, Véronique Collart et Médhi Picone, soit les conseillers communaux et CPAS sortant. Nous avons aussi attribué une série d’autres places à des candidats et nous devons encore, avec le comité et les conseillers CPAS et communaux arbitrer les derniers choix pour compléter la liste car nous souhaitons réellement avoir une équipe soudée et impliquée. Elle s’est naturellement féminisée, comptera plusieurs jeunes et intégrera toutes les entités de Grâce-Hollogne. D’ailleurs, le MR aimerait faire changer les mentalités et dépasser l’esprit de clocher existant encore actuellement", ajoute Laurent Ponthir.

Si les Réformateurs ont décidé de regarder dans leur assiette plutôt que dans celle des socialistes, ils ont néanmoins des idées bien arrêtées sur certains thèmes de campagne.

Ils feront de la sécurité et du cadre de vie, leurs chevaux de bataille. "Sans oublier la propreté et les incivilités avec une attention portée à la place du Pérou, au quartier du Hall Omnisports ainsi qu’à Bierset. On veut une commune où il fait bon vivre avec des ronds-points fleuris et accueillants. Parmi les projets, une plaine de jeux pour Bierset."