Liège À chaque grève, la baisse de fréquentation est importante...

Le 10 octobre, le 8 novembre, le 21 novembre, le jeudi 30 novembre et le vendredi 1er décembre... cinq jours du calendrier 2017 qui ont au moins un point commun: ce fut jour de grève! Et à entendre la CGSP,de nouvelles actions sont annoncées fin décembre, juste avant les fêtes (19 à 23 décembre). C'en est trop!

Aujourd'hui, le Commerce Liégeois tient en effet à faire entendre son ras-le-bol à l'égard de ces mouvements qui impactent directement les activités des commerçants. "Nous avons enregistrés une baisse conséquente et inquitétante dans les commerces, de 44% le 10 octobre, de 26% le 8 novembre, de 42% le 21 novembre et de 30% le 30 novembre et le 1er décembre. Je vous parle de fréquentation mais il y a aussi la perte du chiffre d'affaires qui varie, lui, de 50 à 100% pour cetains magasins qui ne voient pas entrer "un chat" dans leur boutique".

Au travers de ce message, l'ASBL Commerce Liégeois souhaite tirer la sonnette d'alarme et s'adresse aux grèvistes qui, dit l'ASBL, se trompe de cible. "Je respecte le droit de grève et les manifestations qui permettent aux travailleurs d'exprimer leurs ressentiments", ajoute Jean-Luc Vasseur, président de l'ASBL, "Oui à une manifestation mais intelligente, qui ne tue pas le commerce local. Le gouvernement actuel ne répond pas aux besoins des citoyens, c'est lui que vous devez viser et non le développement commercial local [...] Liège compte un taux de 15% de cellules vides ! Je suppose que vous ne voudriez pas voir douler ce pourcentage ?".

Et d'ajouter que ces grèves à répétition mettent même en danger l'emploi... "Pour faire valoir vos revendications, vous mettez en danger l'emploi de nombreux travailleurs occupés dans les commerces".