Liège Un étang nautique, un camping, une passerelle sont quelques-uns des projets cités

Le Master Plan présenté par Hamoir a donc pour objectif de développer le logement, de renforcer l’attractivité commerciale et touristique "avec du tourisme raisonné et non de masse comme à Durbuy" , souligne le bourgmestre f.f., Michel Legros.

Le Master Plan prévoit de redynamiser le quartier de la gare avec notamment un projet de parking d’écovoiturage et de stationnement vélo, ainsi qu’un "nouveau quartier de vie". L’ancien camping privé Euromiel, situé en plein cœur du village, va en effet être reconverti en zone de "logement raisonné" avec 60 à 80 habitations avec des places de parking. "Un investisseur a déjà acheté le terrain. Les caravanes ont déjà quitté le site", explique le mayeur. "Grâce au développement d’un nouveau quartier de vie", l’envie est également de redynamiser l’attractivité de la rue du Pont pour en faire le pôle commercial de la commune.

Par ailleurs, le Master Plan émet l’idée de construction d’une passerelle métallique, à hauteur de la gare, qui relierait le quartier de la gare à Werbeucommune. Le souhait étant de permettre une meilleure mobilité entre les deux rives.

La volonté est aussi de renforcer les infrastructures sportives avec l’installation d’un terrain synthétique aux abords du hall omnisports et la création de vestiaires supplémentaires. "On veut également redynamiser l’activité de la cafétéria qui pourrait devenir le point de départ du centre pédestre, VTT… L’idée est que les familles s’y arrêtent pour y manger. "

La partie gauche de l’actuel camping communal sera quant à elle transformée en une plaine de jeux, accompagnée d’un parking. Quant à la partie droite, le code wallon contraint la commune à reconvertir le camping communal, situé en zone inondable, d’ici 2025. Le camping pourrait abriter des logements touristiques tandis que le terrain agricole situé à côté pourrait se transformer en un vaste étang afin d’y développer des activités nautiques.

Enfin, la commune lancera bientôt le chantier de la Maison rurale. Le château accueillera l’administration communale tandis que la bâtisse située en face sera restaurée pour accueillir la bibliothèque communale. Le montant de l’investissement s’élève à plus de 1,5 million.