Liège Les plantes sont sur le domaine public, dit la Ville; une pétition soutient le riverain.

404 signatures ont été récoltées afin de demander aux autorités communales de permettre à un habitant de la rue du Cerf à Huy de conserver les plantes et les bacs à fleurs qu’il a installés devant sa maison.

"La pétition va être remise afin de tenter d’empêcher que la façade fleurie de la rue du Cerf soit démontée. Si l’argument de la difficulté de passage est utilisé, le démontage ne changera rien pour la circulation", explique Grégory Vidal, conseiller de l’opposition et chef de groupe de Pourhuy.

Le riverain qui espérait pouvoir conserver plantes et fleurs a reçu une mise en demeure de remettre les lieux en l’état pour le mois de septembre.

De nombreux Hutois se sont émus de la situation, d’autant que cette petite touche verte dans la rue semble plaire au plus grand nombre.

"C’est un vrai acharnement. La situation est complètement incompréhensible. On se demande pourquoi, après tant d’années, ces plantes posent un problème, d’autant que l’on n’est pas dans une rue qui est fortement fréquentée", explique Grégory Vidal.

Ce dernier a donc posté vendredi, à l’attention du collège, une lettre accompagnée de la pétition. Le point sera également mis à l’ordre du jour du prochain conseil communal.

Reste que dernièrement, le groupe Ecolo avait demandé au collège de mettre en place un permis de végétaliser comme il en existe un à Liège. Sans succès. "En commission pourtant, quand on parle de façade fleurie, c’est reçu positivement. Il y a aussi des gens qui sont demandeurs . Cette position est totalement à contre-courant", conclut Grégory Vidal.