Liège Si la procédure continue à suivre normalement son cours, le dossier sera rapidement bouclé et pourra être renvoyé.

Les quatre majeurs inculpés dans pour la torture et l’homicide de Valentin Vermeesch ont été présentés vendredi à la Chambre du conseil de Huy.

Leurs avocats respectifs, comme lors de précédents passages, n’ont pas demandé de remise en liberté.

Les quatre jeunes restent en détention préventive. Le mineur qui est également inculpé dans ce dossier est quant à lui toujours placé en IPPJ.

Si lors de cette comparution devant la Chambre du conseil, il n’y a pas eu de véritable surprise, on apprend cependant que le dossier avance bien. Le dossier pourrait d’ailleurs déjà se retrouver devant la Cour d’assises de Liège en janvier prochain. C’est en tout cas, ce que prédisent les avocats.

"On attend encore les expertises et on commence les enquêtes de moralité", explique Pascal Rodeyns, l’avocat de Dorian.

"Il va encore vraisemblablement y avoir quelques devoirs. On attend aussi les expertises psychologiques ainsi que l’expertise systémique", explique Steve Van Laenen, l’avocat de Belinda.

L’expertise systémique doit permettre de comprendre comment l’effet de groupe a conduit ces jeunes gens à torturer et tué Valentin Vermeesch.

Le dossier devrait être bouclé dès l’automne et devrait donc être renvoyé devant la Cour d’assises dans la foulée.

Pour rappel, le corps sans vie de Valentin Vermeersch avait été repêché dans la Meuse le 14 avril dernier.

Le jeune homme, qui avait préalablement été torturé par ceux qu’ils considéraient être des amis, y avait été jeté vivant. Il avait les mains menottées dans le dos.