Liège

C’est un problème de joints qui a donné du retard à ce chantier pour le moins ... dérangeant

LONCIN En venant de Cheratte ou plus directement du zoning des Hauts-Sarts sur l’autoroute E 40, les travaux ne sont que trop visibles et trop gênants à hauteur de l’échangeur de Loncin.

Depuis la mi-août, en effet, d’importants travaux sont entrepris sur l’échangeur, sur le pont qui enjambe les voies rapides en direction de Bruxelles et la liaison qui rejoint directement l’A 602, en direction du centre de Liège et du tunnel sous Cointe.

Ramenées sur deux bandes à proximité de l’échangeur, donc, les voitures qui désirent entreprendre une descente vers Liège sont purement et simplement redirigées vers Hognoul avant de devoir sortir de l’autoroute… pour y repénétrer aussitôt dans l’autre sens avant de rejoindre enfin l’A 602. Et ce détour de bloquer régulièrement Loncin.

À quand le bout du tunnel ? Si l’on avait annoncé un retour à la normale d’ici la fin du mois d’octobre, il n’en sera rien !

Aujourd’hui en effet, le Service public de Wallonie (SPW, services routes), parle d’un léger retard et annonce une réouverture partielle entre le 15 et le 30 novembre au mieux.

Alors que les travaux entrepris visent une réfection du pont par-dessus les voies en effet, un petit aléa est venu bloquer le chantier : un joint nécessaire pour la sécurisation du pont s’avère être une pièce particulièrement difficile à trouver. D’où le retard et le chantier à l’arrêt qui fait bondir certains automobilistes !

Pour reprendre l’A 602 comme avant, il faudra donc encore attendre un bon mois, au moins.

Dans un premier temps (quelques semaines), la circulation ne sera possible que sur une bande. Le SPW espère terminer le chantier avant la fin 2009.



© La Dernière Heure 2009