Liège

Petit coup de com’pour ces 4 jeunes candidats, ils lancent 4 propositions qu’ils désirent défendre… s’ils sont élus

LIÈGE Ce vendredi, à quelques semaines des élections communales, de nouvelles têtes sortent du bois politique… avec des propositions. Consensuelles ? Gentilles ? Pas des plus révolutionnaires ?

On pourra juger ainsi les propositions de ces jeunes mais force est de constater qu’elles restent réalistes, réalisables. Yasmina Jarine, 22 ans, 30e sur la liste PS, Alexia Duquesne, 18 ans, 13e sur la liste MR, Benjamin Bodson, 21 ans, 40e sur la liste CDH et Olivier Bierin, 26 ans, 6e sur la liste Écolo sont de jeunes candidats aux élections communales à Liège… et ils ont visiblement trouvé l’occasion de faire parler d’eux.

Ces derniers ont en effet décidé de faire 4 propositions concrètes et communes, “qu’on s’engagera à soutenir” “si nous sommes élus bien sûr” .

Concrètement, ce sont donc sur des domaines propres aux jeunes que les candidats ont désiré communiquer. Citons ainsi cette volonté de réserver une place plus grande en ville pour les modes doux, une véritable stratégie de développement durable, une meilleure sécurité autour des événements estudiantins et enfin, l’accès plus systématique à la culture liégeoise chez les jeunes (ci-contre).

Point de révolution effectivement dans ces propositions “mais ce n’était pas le but” , avouent les candidats. Par contre, “il s’agit aussi de remettre sur la table des sujets qui ont déjà été soulevés mais qui ont peut-être été oubliés par les élus actuels” .

“Nous nous sommes réunis à plusieurs reprises et en avons discuté entre nous d’abord” , précise l’un des jeunes. Mais la politique reste bien sûr la politique… des partis; “nous avons aussi discuté de ces propositions avec nos partis ensuite, il n’y a rien qui ne puisse être défendu par eux” .

On pourra reprocher ce consensus mou , mais encore une fois, l’objectif n’est pas là, rappellent les jeunes… qui se sont fait connaître. “Nous voulons montrer que nous sommes prêts à être constructifs” .

Et rassurons les militants et les partis respectifs, ils confirment : “nous ne prétendons pas avoir une politique commune” . Ouf.



© La Dernière Heure 2012