Liège Parti de D4 en 2014, Visé a gagné la D1 en 2017 et rejoint la Division d’Honneur.

Et de quatre ! Quatre ans, en effet, que Visé décroche le titre aux Interclubs régionaux masculins et monte de division… Parti de la D4 en 2014, le club cher à Alain Boulanger et à Fabrice Flamand a réussi la gageure de s’imposer en D1, dimanche dernier, devant son public, et ainsi de rejoindre l’élite du judo belge en Division d’Honneur.

Au terme de trois journées disputées et indécises avec la concurrence du Neko Anderlecht, habitué à l’ascenseur DH-D1, les judokas visétois ont totalisé dix victoires, soit vingt points, tout comme leurs rivaux bruxellois. Pour départager les deux clubs, on a dû recourir au nombre de victoires individuelles et, là, Visé en comptabilisait 46. Pour 43 au Neko"Ce ne fut pas facile, mais nos gars se sont battus comme des lions lors de chaque combat, sur les trois jours, et ont trouvé la juste récompense de leurs efforts !" sourit Fabrice Flamand, fier de ses troupes.

Emmenés par Denis Caro et Malik Umayev, médaillés d’or et d’argent au National en -73 kg, les Visétois ont effectivement été héroïques dans leurs installations. "Denis et Malik sont, bien entendu, les plus connus, mais je tiens également à souligner la prestation des autres, tous issus de notre club. Avec cinq catégories, ce n’est pas toujours évident de composer une équipe compétitive pour chaque rencontre, d’autant que Denis et Malik tirent , en principe, dans la même caté . Mais l’aîné a assuré en -81 kg. Tout comme nos jeunes étaient transcendés en -66 kg."

Voilà donc Visé en Division d’Honneur, un autre niveau, les clubs se renforçant à gauche ou à droite. "Nous avons fêté cette montée comme il se doit avant de penser à l’avenir, mais il est évident que nous devrons discuter de notre objectif. Selon moi, d’abord, le maintien ! Mais il est inutile d’envoyer nos jeunes au casse-pipe face à des adversaires aguerris venant de l’étranger. Il est donc possible que nous sollicitions l’un ou l’autre renfort extérieur, notamment en -66 kg. On verra bien !"

En attendant, le parcours de Visé est vraiment épatant.