Liège Candidate sur la liste Engis Solidaire, Julie Leclerq a présenté sa démission

Il y a une semaine, le bourgmestre d’Engis Serge Manzato présentait la liste qu’il emmènera lors des élections communales d’octobre prochain. Une liste d’ouverture Engis solidaire et non PS. Au départ candidate sur cette liste, Julie Leclercq a déjà remis sa démission.

"J’ai envoyé ma démission par e-mail dimanche dernier, explique-t-elle. J’ai quitté la liste car je veux recréer une liste 100 % PS."

Et de justifier son choix : "Cela fait plus de cent ans que la commune a une majorité PS. Changer de nom en cours de route, cela va perturber le citoyen." Par ailleurs, "on a été prévenu très tard du changement de nom, seulement deux jours avant la conférence de presse". Pour elle, aucun doute que la motivation de ce changement d’appellation est un moyen pour le bourgmestre de faire oublier "l’affaire Publifin à laquelle son nom a été associé".

"Il dit également que ce n’est pas un métier et qu’il souhaite davantage se concentrer sur son travail et sa famille. Or, selon moi, être bourgmestre est une fonction qui demande un investissement total, poursuit-elle. Il a également annoncé que c’était son dernier mandat, c’est pour moi déjà abandonner sa commune." De plus, "j’avais aussi les mains et poings liés. Impossible par exemple qu’un ami affiche une photo de vous sur sa fenêtre car c’est une campagne de groupe".

Habitante du centre d’Engis et agent immobilier, Julie Leclercq (30 ans) ne s’investit pas dans le socialisme par hasard. Elle est en effet l’arrière-petite-fille d’Arthur Gailly, homme politique wallon, qui fut notamment bourgmestre socialiste de Mont-sur-Marchienne et député wallon pendant vingt-cinq ans. Elle a déjà contacté la Fédération socialiste de Huy-Waremme et attend désormais le feu vert pour créer sa liste PS.

"Ils devraient bientôt statuer et je pense que ma demande sera plutôt favorable." En cas de refus, elle se présentera sur une autre liste. Les éléments de son programme sont déjà clairs : la propreté, l’environnement, la sécurité et le logement pour tous. Elle dit faire appel à des candidats "hommes et femmes" à rejoindre sa liste "pour que la commune ait un changement".