Liège Il a fourni les questions d’un examen de recrutement… contre rétribution

Luc Carabin, 67 ans, l’ancien directeur général de la commune de Limbourg, est poursuivi devant le tribunal correctionnel de Liège pour violation du secret professionnel. L’homme n’a pas comparu et n’était pas représenté.

Au départ, il avait aussi été inculpé de corruption mais a obtenu un non-lieu pour absence de preuve en chambre du conseil. En fait, le fonctionnaire a envoyé les questions d’examens à une personne qui désirait les passer pour obtenir un emploi au sein de la commune.

Les faits ont été découverts lorsque l’employé qui le remplaçait lors de son absence a ouvert des messages pour le moins compromettants dans la boîte mail. En effet, l’employé a découvert des mails adressés à une dame l’informant de l’ouverture à candidature d’un poste communal.

Luc Carabin y donnait des détails importants en communiquant l’article qui allait servir de fonds à l’épreuve de français à la candidate !

"Un message a pris une coloration financière déplaisante", a dit Me Pierre Henry, l’avocat de la commune. "Il y parle de sa situation financière et de son addiction au jeu. La réponse de la personne n’est pas plus rassurante."

En effet, Luc Carabin demandait à la dame une rétribution de 1 500 €. L’avocat de la commune a estimé que les faits commis par Luc Carabin sont néfastes pour l’image de la commune. Il a déposé à cet effet des articles de presse qui y ont été consacrés. L’avocat a demandé un dommage moral de 500 €. Le parquet a requis une peine d’un an de prison et 100 € d’amende à multiplier par les décimes.

Luc Carabin vient également d’être condamné car son ex-épouse lui reprochait d’avoir dilapidé 70 000 € qu’il aurait utilisés en jouant à des jeuxw de hasard durant leur vie commune.