Liège

Annoncé en juin dernier comme tête de liste de La Droite pour les élections communales à Grâce-Hollogne, Gilbert Bodart ne disputera finalement pas ce scrutin local, a indiqué mercredi le président du parti, Aldo-Michel Mungo. 

L'ancien gardien de but du Standard et des Diables Rouges n'a en effet pas réussi à réunir le nombre légal de signatures valables (100 au moins dans sa commune, ndlr) d'électeurs locaux pour appuyer sa candidature.

"Il y a eu trop de rejets de signatures. Beaucoup de gens ont signé, mais une bonne partie n'était pas domiciliée dans la commune. Au total, il nous a manqué une quarantaine de signatures...", se lamente M. Mungo.

Ecarté du scrutin communal, Gilbert Bodart défendra néanmoins les couleurs de La Droite, mais pour le scrutin provincial à Liège le 14 octobre prochain.

Depuis l'arrêt de sa carrière de joueur en 2001, Gilbert Bodart a eu de multiples démêlés judiciaires, au point de se retrouver derrière les barreaux pour trafic de fausse monnaie et complicité dans le braquage du Domaine des grottes de Han.

Plus récemment, Eric Gerets et sa compagne ont porté plainte contre lui pour des menaces de mort qu'il aurait proférées.