Liège Le travailleur, écarté pour faute grave, est réintégré.

Un accord est intervenu mercredi entre le Conseil d'administration de l'ASBL Mistral et les syndicats dans le cadre du conflit social qui existe depuis 49 jours au sein de ce centre en charge des personnes atteintes d'autisme, situé à Saint-Georges-sur-Meuse (Liège). Le CA a entériné le licenciement de la directrice contestée et la réintégration d'un des travailleurs de l'institution, qui avait été licencié pour faute grave résultant de violence envers un pensionnaire. Le travail reprendra le 10 novembre. Depuis le 21 septembre dernier, le personnel de l'ASBL était en grève. Il dénonçait la nouvelle politique managériale instaurée par la direction depuis 18 mois. Les syndicats évoquent "un despotisme" et des "manœuvres de harcèlement" de la direction envers le personnel mais aussi les résidents désormais soumis à des mesures pédagogiques nouvelles "sans connaissance préalable de la structure et du terrain".