Liège
Cela fait plus d'une semaine désormais que la petite Sarah Armaiqi, soit une jeune fille âgée de 12 ans, avait quitté son domicile de la rue des Remparts à Fléron. Disparue depuis le 1er juin dernier, elle faisait l'objet depuis samedi d'un avis de recherche émis par la police, à la requête du parquet de Liège et en collaboration avec l'association Child Focus.

Alors que sa présence avait été signalée en premier lieu dans le quartier de la Préalle à Herstal, elle a été aperçue à plusieurs reprises dans le centre-ville de Liège. C'est en tout cas ce qui est ressorti de différents témoignages reçus, aux dires du parquet qui a communiqué dimanche à ce sujet. Si aucune hypothèse n'est encore privilégiée pour expliquer ce qui serait donc une fugue, les démarches policières se sont poursuivies activement afin de la retrouver.

Dans le chef des autorités, lesquelles se réjouissent de l'issue favorable de ces recherches, on va désormais tenter d'en savoir plus sur les raisons du geste de la jeune fille. Et ce d'autant qu'elle n'en est pas en l'espèce à son coup d'essai.

Bruno Boutsen