Liège Il était seul dans sa cellule depuis quelques heures à peine.

Le Parquet de Liège l'a confirmé ce dimanche : Patrick Vanderlinden, ce Liégeois de 54 ans, accusé du meurtre de Louise Lavergne, en octobre 2017, s'est bien suicidé. Il a été retrouvé, pendu aux barreaux de sa cellule à Lantin, ves 6h du matin. Ce sont les gardiens qui l'ont retrouvé ce 23 juin; il avait utilisé des lacets de chaussures pour mettre fin à ses jours. 

Incarcéré depuis 8 mois, ce n'est que depuis ce vendredi 22 juin que Patrick Vanderlinden s'est retrouvé seul dans sa cellule, son co-détenu ayant été libéré dans la soirée de vendredi.

Pour rappel, Patrick Vanderlinden était écroué à Lantin depuis que Louise Lavergne, étudiante française âgée de 24 ans, inscrite en faculté de médecine vétérinaire à l'Université de Liège, avait été retrouvée morte dans son kot. Patrick, son voisin, était connu de la justice, il avait déjà été condamné deux fois pour des faits de moeurs. Ce dernier habitait dans le même immeuble et s'était déjà présenté nu, devant la porte de la jeune fille. Interpellé pour le meurtre de Louise, il avait finalement avoué avoir étranglé l'étudiante avant de l'achever d'un coup de couteau.
Il était placé sous mandat d'arrêt mais n'avait pas encore été jugé. Ce suicide signifie, de facto, que l'action publique est éteinte.