Liège Première participation pour le club et succès final lors de la 50e édition de ce mythique challenge.

Le contexte était particulier ce dimanche lors de la 50e édition du challenge George. En effet, alors que Lucien Pirson, le père fondateur de l’épreuve, est actuellement hospitalisé c’est le club avec lequel il a terminé sa carrière d’entraîneur qui s’est imposé au classement général de la prestigieuse épreuve. "Personnellement, c’est à lui que je dédie cette belle victoire. Il a directement contribué à notre succès en formant nos jeunes nageurs", concédait Dominique Begasse, le directeur technique adjoint du Perron. "Pour le club, c’était également une première sous la bannière du Perron, club issu de la collaboration entre Embourg Natation et Chaudfontaine Natation. Nous avons parfaitement atteint notre second objectif de la saison après les championnats francophones."

Avec pratiquement trente points d’avance sur leur dauphin Liège Natation, 107 contre 89, le Perron a construit son succès sur des individualités mises au service d’un collectif. "Tous les nageurs ont progressé de manière chronométrique mais également au classement général, ce qui est remarquable ! La meilleure illustration est certainement Amélie Chabot qui avait le 8e temps d’inscription et qui, avec un nouveau record en 4.47, se classe deuxième de la finale. Ensuite, il y a les cadres, comme Adrien Pierlot, Ryana David, Hélène Devillé, Sam Vaelen, Clément Lourtie, Chloé Borrée, qui ont confirmé."

Ce résultat conforte quelques certitudes mais éveille également de nouvelles ambitions. "Avec les familles Dumont et Garcia, passées au centre d’excellence de la Fédé à Liège, nous démontrons que la politique du club paie et récompense les différents acteurs. Cependant, nous nous devons de rester ambitieux. Le challenge George, fondé sur le 400 m NL, prouve que la distance est celle qu’il faut travailler, avec le 200 4 nages, chez les jeunes licenciés. Si Liège Natation est deuxième, ce n’est pas le fruit du hasard. André Henveaux prône la même philosophie au sein de son école de jeunes menée de main de maître par Eric Hoste. J’invite donc les clubs à un rassemblement afin de créer une vraie force liégeoise dans le paysage de la natation belge", concluait le DT adjoint du Perron.