Liège Première wallonne pour le Country-Hall, qui réduit sa facture d’électricité de 30 %

Le Country-Hall, l’antre de Liège Basket. Le Country-Hall, terrain de jeu favori de l’équipe belge de Coupe Davis qui y a forgé quatre victoires sur les cinq rencontres disputées. Le Country-Hall, salle de spectacles appréciée par les grands noms de la chanson française tels qu’Aznavour, Garou, Pagny, Souchon&Voulzy qui y étaient encore, il y a peu. Bref "la plus grande salle de Wallonie pouvant, avec sa capacité de 7.100 places, accueillir des manifestations sportives et culturelles d’envergure", souligne avec force Alain Defays, président du CA de la société de gestion du Bois Saint-Jean.

Mais, si aujourd’hui, le Country-Hall fait parler de lui, ce n’est plus pour sa gestion qui a souvent fait couler beaucoup d’encre mais bien pour sa capacité à rebondir et à surfer sur la vague des énergies renouvelables luttant au passage contre le réchauffement climatique. Ce bâtiment, très énergivore, est désormais doté de 1.160 panneaux photovoltaïques sur les 1200 m2 de toiture.

"Soit une puissance totale de 290.000 wc, chaque panneau représentant 250 wc. Les panneaux ont été installés sur les pans sud-est et sud-ouest offrant ainsi un profil de consommation relativement stable, ce qui permet donc au Country-Hall, dont la consommation est estimée à 600.000 kwh/an, d’auto-consommer quelque 80 % de sa production", précise Emile Dumont, le directeur énergies renouvelables de Nethys Energy, qui a réalisé l’installation.

Cette dernière est estimée à quelque 400.000 € et est financée via le système du tiers investisseur. "En d’autres termes, Nethys Energy installe et paie mais se finance via les certificats verts et une partie de l’économie sur sa facture d’électricité qui représente 30 à 40 % soit, selon les premières estimations, quelque 40.000 € annuellement."

Autrement dit, la facture d’électricité pour le Country-Hall va passer de 700 MWh/an à 450 MWh/an, soit une diminution correspondant à la consommation de 75 ménages. Une belle économie d’autant que, durant 10 ans, Nethys Energy va assurer suivi et maintenance des installations.

Jérôme Jacot