Liège Les Réformateurs ont présenté leurs listes provinciales pour l’arrondissement de Huy-Waremme

Le MR de l’arrondissement Huy-Waremme a présenté ses deux listes pour les élections provinciales du 14 octobre prochain : une liste pour le district Waremme-Hannut et une seconde pour le district Huy-Condroz.

Du côté du district waremmien, quatre candidats se présentent. Il s’agit de l’échevin hannutois de l’Agriculture et conseiller provincial Jean-Claude Jadot, de la conseillère communale orétoise et conseillère provinciale Marie-Christine Warnant, de l’échevin des Travaux faimois Guy Dubois et enfin de la citoyenne Annick Ruelle-Laloux.

Les lignes de force du programme waremmien reposent sur la réforme des provinces, le développement de la supra-communalité ainsi que la bonne gouvernance.

Notons que Jean-Claude Jadot a fait le choix de ne plus se présenter aux élections communales afin de concentrer son énergie sur la Province. Pour celui-ci, "l’expertise développée par la Province dans des matières spécifiques telles que l’enseignement, le sport, la culture, la santé est essentielle pour les communes."

Du côté du district hutois, six candidats se présentent sur une liste dont la moyenne d’âge est de 35 ans.

On retrouve le conseiller provincial Pol Hartog (Tinlot), la conseillère communale Morgane Siplet (Wanze), le secrétaire politique et administratif des jeunes MR de la vallée mosane Anthony Somville (Huy), la conseillère communale et CPAS Patricia Hotte (Ferrières), le porte-parole du ministre Pierre-Yves Jeholet et fils du ministre des Affaires étrangères Nicolas Reynders (Burdinne), et enfin la secrétaire politique de la Fédération des étudiants libéraux Amandine Tak (Nandrin).

Pour le Burdinnois de 35 ans, il s’agira de ses premiers pas en politique. "L’intérêt pour la politique, c’est évidemment mon père qui me l’a transmis. J’ai toujours suivi de très près son action et eu l’envie d’œuvrer au projet libéral", confie celui qui travaille depuis plus de neuf ans aux côtés de Pierre-Yves Jeholet. "J’ai choisi la liste provinciale car je suis persuadé qu’il est indispensable de repenser cette institution. Nous devons oser le débat de la transformation de l’échelon provincial en un niveau supra-communal."