Liège La résidente de Jalhay reste un joli succès au semi de Glencoe, en Écosse, dans un coin qu’elle affectionne depuis des années.

C’est sous un crachin bien spécifique à la région que Sarah Balancier, vice-championne de Belgique de trail, a remporté le semi de Glencoe, en Écosse, sur des chemins de caillasse, d’escaliers irréguliers, en passant par des gués, au milieu de paysages grandioses.

"L’Écosse était un choix de cœur. J’y ai vécu trois ans et faire une course là-bas était tout simplement magique. M’inscrire sur le marathon trois semaines à peine après le trail du Hérou était risqué et j’ai opté pour le semi, entre Glasgow et Fort William. La météo ne m’a pas dérangée, au contraire. Je m’y attendais et ça a donné à cette épreuve une dimension encore plus mystique. Courir au milieu des Highlands dans des paysages à couper le souffle, c’est une sensation incroyable. On dirait que le temps s’arrête…"

Avec un système de départ par vagues, Sarah Balancier se glissa dans la première, pensant que ses adversaires y seraient aussi. Il n’en fut rien et elle a couru seule, du début à la fin, en surveillant ses arrières. Un vrai contre-la-montre.

"Le dénivelé n’était pas trop important pour une fille comme moi qui adore le relief. J’ai pu m’amuser à ressentir mes acquis de vitesse revenir sur de longues sections plates. Et puis, je me suis régalée dans les petites côtes intenses qui me conviennent si bien."

La résidente de Jalhay a encore des tas d’images fortes en tête et cette expérience ne sera sans doute pas la dernière. "Tout cela a bien confirmé mon envie de faire plus de courses à l’étranger. Courir sans connaître la concurrence qui sera à vos côtés sur la ligne de départ est un défi supplémentaire. Et puis, courir en dehors de nos frontières est une belle occasion de voyager."

Le tout en surfant entre son métier d’institutrice, de maman et de fromagère…