Liège

Un incendie a été provoqué par des squatters, qui ont pris possession des lieux

LIÈGE Le bourgmestre de Liège l'avait exigé, les prostituées ont totalement quitté les rues de l'Agneau et du Champion depuis le 1er avril dernier.

Depuis, les salons ont été fermés, cadenassés et souvent protégés par des parois de bois. Ce n'est pas pour autant que les lieux ne sont pas occupés.

Des squatters de tout poil ont envahi les espaces laissés vacants. C'est l'imprudence de plusieurs d'entre eux qui, lundi en fin de matinée, est à l'origine de l'incendie qui s'est déclaré au 2A de la rue du Champion, à Liège.

"C'est une voisine qui a donné l'alerte" , explique Martine, employée dans un magasin tout proche. "Elle a vu de la fumée sortir du rez-de-chaussée et des gens partir en vitesse. Trois minutes plus tard, les pompiers sont arrivés."

Les Diables noirs ont alors mis plusieurs lances pour éteindre le brasier. Ils se sont assurés que personne ne se trouvait à l'intérieur et ont mis plus de deux heures pour se rendre maîtres du brasier. Les dégâts sont importants, les flammes ayant détruit le rez-de-chaussée, une partie du premier étage et ce, avant de s'attaquer à la toiture.

C'est la deuxième fois qu'un incendie de ce genre est à déplorer dans l'ancien quartier chaud de Liège. En effet, le 8 mars dernier, une pareille mésaventure était survenue, rue de l'Agneau, dans un salon récemment désaffecté.

Cette fois-là, six personnes habitant rue du Rewe avaient dû être évacuées et deux avaient été légèrement intoxiquées.

Bref, le départ des prostituées n'a pas nécessairement rendu le quartier plus sûr. Les toxicomanes, les dealeurs et maintenant les squatters y sont toujours en nombre.



© La Dernière Heure 2009