Liège Pratiques, synthétiques et intéressants
Parce que tout le monde n'a pas envie de visiter une ville les yeux rivés sur son smartphone... et car tous les touristes ne possèdent pas un smartphone équipé des dernières applications, la Ville de Liège a présenté, en marge des nouveautés numériques, ce nouveau triptyque gagnant pour le tourisme et plus particulièrement pour la découverte du riche patrimoine liégeois: trois plans "indispensables pour découvrir les richesses de Liège". Dont la très attendue carte du circuit des Collégiales.
On en parle depuis plusieurs années en effet, Liège dispose d'une richesse patrimoniale notamment basée sur cette présence abondante de Collégiales, dans le coeur historique de la cité. Aujourd'hui, ces collégiales "bénéficient d'un encadrement promotionnel et administratif propre grâce à la création d'une ASBL qui leur est dédiée", expliquait ce lundi matin Jean-Marie Verdière, chef de cabinet de l'échevin Michel Firket (CDH). "Cette carte n'est que le début d'autres actions à prévoir".
Pour rappel, c'est autour de l'an mil que les sept anciennes collégiales de Liège furent fondées. Elles constituent indéniablement des "témoins précieux de l'histoire de la ville et des différents courants artistiques qui' l'ont traversée", précise-t-on à l'échevinat. Le point de départ indéniable d'une découverte pertinente de l'histoire de la ville... grâce à ce nouveau plan, le touriste en saura plus sur la cathédrale Saint-Paul (ancienne Collégiale) et les Collégiales Saint-Barthélemy, Sainte-Croix, Saint-Denis, Saint-Jean, Saint-Jacques et Saint-Martin... mais une Collégiale, c'est quoi? "Ce terme désigne une église desservie par une assemblée de clercs, appelée chapitre de chanoines séculiers", découvre-t-on dans ce nouveau plan. "À côté de leur caractère purement religieux, les collégiales liégeoises étaient des acteurs économiques de premier plan par le nombre de biens qu'elles possédaient et administraient. Lieu de savoir et de diffusion de ce savoir, elles jouèrent un rôle dans le rayonnemnet des écoles liégeoises, au XIe et au XIIe siècles, qui valut à Liège d'être considérée comme l'Athènes du Nord".
Les deux autres nouveaux plans sont dédiés aux attractions, forts et musées du pays de Liège ainsi qu'aux visites insolites.