Liège

Ça ne prend pas beaucoup de temps normalement mais il faut l’avoir. Et, parfois, des détritus sont clairement tenaces. Pour certains, s’attaquer à sa poubelle d’organiques, ses larves et ses odeurs, cela peut provoquer des haut-le-cœur et ainsi une aversion à cette tâche.

Aujourd’hui, plus de problème, Recma, entreprise d’économie sociale installée à Seraing, vous propose la solution : nettoyer pour vous vos poubelles. Un abonnement annuel, bisannuel ou le one-shot… Toutes ces formules existent et vous sont proposées dans le cadre d’un nouveau service testé ces deux derniers mois pour des rues et des personnes choisies au hasard au sein de l’entité sérésienne.

"Nous avons surtout profité de cette phase de test pour mettre en place un programme de formation. Et cela nous a évidemment permis de proposer le système dans des conditions réelles auprès de 200 personnes sur le territoire de Seraing", explique Claudel Guitard, directrice de Recma, qui a importé le principe en droite ligne de son Canada natal où elle avoue aller parfois pêcher quelques idées lors de ses retours en famille. "En en parlant, ici, autour de moi, je me suis laissé convaincre que cela pouvait fonctionner. Les retours ont d’ailleurs été très positifs."

Le système est désormais payant et offre trois possibilités : le one-shot (10 €), la formule de 6 passages (35 €) et celle de 12 nettoyages (49 €). "Nous avons surtout eu des adhérents qui ont entendu parler du service sans l’avoir testé. La période n’est pas propice à ce service puisque l’hiver approche, mais nous referons campagne le printemps prochain, et pas uniquement sur Seraing. Nous démarchons déjà en Haute-Meuse (Flémalle…) et nous lorgnons Liège. Il faudra aussi gérer la logistique des tournées dans les différentes villes. Mais plus de particuliers y adhéreront et plus nous pourrons créer d’emplois. Nous avons pu maintenir deux personnes au travail grâce à ce service et nous espérons en engager quatre de plus d’ici fin 2019."