Liège

La patiente pense avoir été insultée et cognée pendant son anesthésie

Le tribunal correctionnel de Liège a acquitté de deux infirmières qui étaient poursuivies pour avoir porté des coups et blessures involontaires et insulté une patiente anesthésiée au Centre Hospitalier Chrétien. La dame estime avoir été maltraitée lors d’une interventions chirurgicale, le tribunal a estimé qu’il y avait un doute pour une prévention et que l’autre fait n’est pas constitutive d’une infraction.

Le 6 avril 2012, la patiente a été hospitalisée pour subir une intervention chirurgicale au cou. Elle déclare qu’elle était incapable de bouger, mais entendait ce qui se disait. Alors que les deux infirmières devaient la déplacer d’un brancard, elle pense avoir percuté les barreaux avec la tête et avoir été insultée de "grosse vache".  Selon cette patiente, les infirmières auraient déclaré qu’elles allaient la laisser dans "sa pisse" et qu’elle allait "crever." 

Les infirmières ont toujours démenti avoir proféré de tels propos ou encore cogné la patiente. Le tribunal a estimé que même si les infirmières avaient proféré de telles insultes, celles-ci n’étaient pas constitutives d’injures publiques. La patiente n’a pas non plus été blessée. "Je veux être reconnue pour les maltraitances que j’ai subies dans un état dans lequel j’étais incapable de leur échapper ou de me défendre", a déclaré la patiente. "Cela m’a créé un traumatisme important qui a changé ma vie. J’ai fait tout ce que je pouvais faire pour qu’elles ne fassent plus de nouvelles victimes", avait terminé cette dame.