Liège Chaque année en Belgique, des centaines de personnes traversent ou longent les voies... certaines sont mortes

807, c'est le nombre de personnes qui, l'an dernier, ont été aperçues en train de longer ou de traverser les voies sur le réseau de chemin de fer belge. Un chiffre important quand on connaît les dangers liés au passage d'un train... "mais un chiffre qui est encore loin de la réalité puisqu'il y a toutes ces personnes qu'on ne voit pas", explique Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel.

Ce mardi matin, le gestionnaire de l'infrastructure du réseau des chemins de fer belges faisait escale à Liège, à l'école Saint-Vincent Ferrer plus précisément, d'enseignement libre spécialisé. Car c'est aux adolescents de l'établissement qu'Infrabel désirait s'adresser, avec des moyens de communication que ces jeunes apprécient.

À l'aide d'un casque de réalité virtuelle en effet, Infrabel présentait ce mardi The Floor, sa dernière initiative en matière de sensibilisation. Chaque année, des personnes décèdent donc sur les voies, 7 aux passages à niveau pour 2017 et 9 alors qu'elles circulaient sur les voies. "Le message qu'on veut faire passer au travers du film qu'on présente à ces jeunes est qu'on estime toujours mal la vitesse d'un train", explique encore le porte-parole, "et c'est la raison pour laquelle nous nous adressons aux jeunes, notre objectif est qu'ils intègrent ce risque".

Rien que pour freiner en effet, un train qui circule à une vitesse modérée peut mettre près de 400 mètres. "Et il suffit d'une fraction de seconde pour être percuté, les facteurs sont souvent l'imprudence et l'habitude". La plupart du temps, les personnes percutées sont des riverains des lieux de l'accident.

Dans ce petit film d'une minute 30, les élèves ont découvert cette histoire, "inspirée d'une histoire vraie". Théo, un adolescent, marche avec son chien en rue, discute avec un ami, croise des connaissances puis souhaite rejoindre l'autre quai... il coupe court. Et le train l'écrase. Avec le casque de réalité virtuelle, le choc est vécu et l'expérience est, précisément, choquante. Marquer les esprits : l'objectif d'Infrabel est atteint.