Liège

La chambre criminelle a estimé les prévenus coupables des faits à leur charge

Ce jeudi après-midi, la chambre criminelle du tribunal correctionnel de Liège a rendu un jugement dans le cadre du dossier à charge de Moustapha Iken, 31 ans, Joachim Mabansa Guillaume, 26 ans et Saïd, 30 ans qui devaient répondre de trois tigers-kidnappings de banquiers. Le tribunal les a condamnés à des peines de prison de 15, 11 ans et a acquitté Saïd. 

 Pour rappel, le 11 octobre 2016, les braqueurs ont attaqué une famille vivant à Dalhem dont l’agence se trouvait à Seraing. Le 24 novembre 2016, ils prenaient en otage une famille de banquiers qui vivaient à Huy et s’emparaient de 144.500 euros à l’agence de Amay. Le 30 décembre 2016, ils ont commis des faits à Liège. Moustapha Iken a commis ces tigers-kidnapping alors qu’il se trouvait en congé pénitentiaires !

 Il avait débranché son appareil censé déterminer où se trouvait le bracelet électronique qu’il portait. L’intéressé qui s’est évadé de Lantin a été arrêté après une cavale d’un peu plus d’un an alors que ce dossier avait été en partie examiné par la chambre criminelle. 

 Il a déjà écopé de 10 ans de prison en 2009 pour des braquages. Lors des perquisitions, les inspecteurs ont découvert un appartement au dessus du commerce du frère de Saïd El Yaouti qui servait de base arrière. 

 Les enquêteurs y ont découvert de l’argent, des vêtements, des armes et des pains explosifs ! La chambre criminelle n’a pas cru aux dénégations de Moustapha Iken et de Joachim Mabansa Guillaume.