Liège

Le tribunal a épinglé les conditions de détention à la prison de Lantin

Hamza et Fares ont écopé de 8 mois de prison avec sursis pour ce qui excède la durée de la détention préventive pour un vol avec violence commis le 1er avril dernier à la Fnac de Liège. 

 Lors des deux audiences consacrées à leur dossier, les détenus n’ont pas été extraits de la prison à la suite de la grève des gardiens. 

 « Ils ont fait une semaine de détention préventive supplémentaire à cause de la grève », indiquait Me Maxime Toller, avocat de Fares. Avec Me Montiel Corte qui défend l’autre prévenu, les avocats ont souligné « les conditions de détention atroces. » 

 Les avocats ont souligné que les détenus étaient enfermés en permanence, n’avaient pas d’accès à leur famille, ni au psychologue. 

 « On ne leur distribue qu’un seul repas par jour. Ils n’ont droit qu’à une seule douche par semaine. Ils n’ont aucune activité et même voir leurs avocats est très compliqué. » 

 Le tribunal a estimé que "la peine déjà subie au sein d’un établissement en grève, avec les conséquences désastreuses en ce qui concerne le respect de la dignité humaine » était suffisante.