Liège

Mercredi à 10h00, le collège communal de la ville de Liège a ouvert et signé le registre de condoléances. Les personnes qui souhaitent exprimer leur soutien envers les familles et proches des victimes sont invitées à se rendre à l'Hôtel de Ville, a-t-on précisé mercredi matin au cabinet du bourgmestre de la ville de Liège. Alors que les drapeaux sont en berne sur l'Hôtel de Ville et autres bâtiments communaux, le registre de condoléances est désormais ouvert à l'Hôtel de Ville, place du Marché. Une version électronique était déjà disponible depuis mardi soir via le site Internet de la Ville. Des fleurs peuvent être déposées sur l'espace Tivoli ou devant l'hôtel de police (rue Natalis).

La population est également invitée à se rendre sur l'espace Tivoli, où une minute de silence sera observée à 13h00. Si l'on ne doute pas que diverses personnalités politiques et locales s'y présenteront, Willy Borsus, ministre-président de la Wallonie, a d'ores et déjà annoncé sa présence.

Mardi matin, un individu en congé pénitentiaire, Benjamin Herman (31 ans), a tué deux policières en service ainsi qu'un jeune homme de 22 ans qui se trouvait à bord d'une voiture. Il a également fait feu vers les policiers intervenus sur place, en blessant quatre d'entre eux. Tous sont hors de danger.

Sur la page Facebook de la zone de police de Liège, la publication de la photo des deux policières en uniforme, Soraya Belkacemi (45 ans) et Lucile Garcia (53 ans), a été vue 87.000 fois, partagée 71.600 fois et présente plus de 26.000 messages de condoléances. La zone de police a publié cette photo "en hommage aux femmes, mères et policières merveilleuses qu'elles étaient".