Liège

La cour a estimé qui'l existait un doute concernant les accusations d'une jeune nageuse


La cour d'appel de Liège a acquitté Me Victor Hissel, 62 ans, qui était poursuivi pour deux préventions d’attentats à la pudeur. 

 Pour rappel, une nageuse accusait Victor Hissel de l'avoir volontairement touchée alors qu'elle se trouvait en même temps que lui dans le bassin de la piscine d’Herstal en région liégeoise. 

 Victor Hissel niait les accusations. Il avait expliqué avoir été victime d’une cabale. La cour a écarté une expertise de la victime car le père de la victime avait répondu à la place de celle-ci. Lors de son audition à la police, Victor Hissel a déclaré qu’il était possible de toucher des gens involontairement dans un bassin, mais qu’il n’avait touché personne le 20 mars 2016. 

 Lors de sa comparution en instance, il a déclaré qu’il était victime d’une cabale judiciaire, estimant que le Procureur du Roi cherchait à lui faire « quitter le barreau avec ses amis », mais aussi que le « parquet instrumentalise la presse. » 

La cour a estimé que Victor Hissel devait être acquitté.