Liège Œuvrant dans l’humanitaire, le collectif liégeois se lance dans l’action politique.

Depuis février, une cinquantaine de Liégeois, avec le soutien de sept associations, dont le centre de jeunes La Zone mais aussi Riposte.cte ou F41, se sont lancés dans l’aide humanitaire. Ils ont mis en place un espace d’hébergement collectif en région liégeoise, pouvant accueillir plusieurs jours durant une petite dizaine de migrants et réfugiés en provenance du parc Maximilien.

Actuellement, sept séjours de 3 à 4 jours successifs ont déjà été organisés dans le cadre de cette opération, ce qui a permis d’accueillir près de 30 exilés différents. La coordination du projet est assurée en liaison avec la Plateforme citoyenne d’hébergement, qui regroupe plus de 800 hébergeurs dans la seule région liégeoise.

Cette action collective humanitaire désormais sur les rails a été baptisée sous le nom de Migrations libres. Fort de cette expérience d’aide et de solidarité avec les réfugiés, le collectif a décidé de se lancer dans la phase politique du projet : elle rend donc son action publique.

D’ailleurs, la première de ces manifestations s’est produite il y a peu, le 21 mai dernier en Vinâve d’Île. Les membres du jeune collectif ont pris l’initiative de rassembler plusieurs de centaines de personnes devant le siège liégeois du MR, lors du rassemblement contre l’Europe forteresse en mémoire de Mawda.

En se lançant dans l’action politique, le collectif veut revendiquer "la fin immédiate des rafles de migrants, le démantèlement immédiat des centres fermés et l’établissement des responsabilités politiques du meurtre de Mawda", précise Thierry Muller, un des initiateurs de Migrations libres.

D’autres raisons poussent également le collectif à rendre son action publique : les membres souhaitent faire connaître leur action auprès du gouvernement, agrandissant ainsi l’élan de solidarité envers les migrants, mais aussi donner l’envie à d’autres citoyens et associations liégeois de les rejoindre.

Dans cette perspective, Migrations libres organise une soirée le jeudi 31 mai à 19 h à La Zone, à Liège, pour fêter le lancement du collectif.